Biographie de Keira Knightley

 

Keira Knightley de son nom complet Keira Christina Knightley est née le 26 mars 1985 à Teddington dans le Middlesex (sud de Londres) en Angleterre.

Elle est la fille de l'acteur Will Knightley et de la dramaturge écossaise Sharman Macdonald.  Elle a un frère aîné, Caleb, né en 1979.
Elle aurait dû se prénommer Kiera, après une patineuse russe que son père admirait mais sa mère s'est trompée en épelant les cinq lettres de ce prénom à l'état civil.

Très tôt plongée dans le monde du théâtre, c'est sans surprise qu'elle demande si elle peut avoir un agent, à l'âge de trois ans. «Tout le monde en avait un. Je trouvais ça vraiment injuste  de ne pas en avoir bien que je ne sache pas vraiment ce que c'était...» C'est à six ans qu'on lui en accorde un et elle obtient son tout premier rôle dans un épisode de la série Screen One : Royal Celebration en 1993. «J'ai eu mon premier rôle à sept ans. En gros, je devais simplement me tenir dans le fond. Je souriais, j'avais l'air mignonne. Je ne faisais pas grand chose d'autre.» Très jeune, sa famille se rend compte qu'elle a des difficultés pour lire et écrire et elle est diagnostiquée dyslexique. Elle passe alors un accord avec sa mère : si elle travaille dur à l'école et s'exerce chaque jour à lire et écrire, elle pourra continuer à auditionner.

Débuts et révélation

En 1995, elle tient un petit rôle dans Les Pêchés mortels,  puis dans un épisode de la série criminelle "The Bill" et elle interprète une princesse allemande en exil dans The Treasure Seekers (1996) aux côtés de Felicity Jones. Elle obtient un rôle plus important en 1998 dans le téléfilm La dynastie des Carey-Lewis, adaptation du roman de Rosamunde Pilcher aux côtés de Peter O'Toole, Penelope Keith et Joanna Lumley.
La première fois que son nom est mentionné dans la presse mondiale fut lorsque le réalisateur George Lucas révéla qu'elle avait été choisie pour le rôle de Sabé, le leurre de Padmé Amidala, dans Star Wars, épisode I : La Menace fantôme (1999). Elle est choisie pour le rôle du fait de sa ressemblance avec Natalie Portman«Je ne savais pas trop ce que je devais faire. Personne ne vous donne de scénario, tout est très secret. J'étais habillée exactement comme Natalie mais personne ne m'avait dit pourquoi.»
Elle a étudié dans un collège public près de Teddington.  En 1999, elle apparaît à nouveau sur les écrans britannique dans "Oliver Twist", adaptation du roman de Charles Dickens. Elle part filmer Le Royaume des voleurs (2001) en Roumanie et en Hongrie. C'est la première fois qu'elle filme pour les Studios Disney. Au cours du tournage, elle rencontre Del Synnott, son premier petit-ami. En 2002, elle fait une toute petite apparition qui ne sera pas créditée au générique dans le film Plein gaz (2002).  Elle joue dans The Hole réalisé par Nick Hamm, film dans lequel elle a sa première scène dénudée à tout juste 15 ans. C'est sa mère qui donne son consentement et le film sort pour ses 16 ans.
Pendant l'été 2001, après avoir passé ses examens (six A !), elle tourne un film racontant l'histoire d'une jeune fille qui idolâtre David Beckham et est passionnée de football. Joue-la comme Beckham (2002) fait un carton en Grand Bretagne mais il faudra attendre la sortie d'un autre film de Keira pour qu'il rencontre le même succès aux États-Unis...!
Pendant ce temps, elle continue ses études au Esher College et étudie la littérature anglaise et l'histoire politique. Elle continue d'accepter des rôles pour élargir son expérience d'actrice. De janvier à mars 2002, elle tourne Pure.
C'est sa rencontre avec le producteur Andy Harries lors de l'avant-première Londonienne du Journal de Bridget Jones qui va décider Keira a abandonner ses études pour poursuivre sa carrière d'actrice à plein temps.

Cette rencontre conduit Keira a auditionner pour le rôle de Lara Antipova, l'héroïne du roman de Boris Pasternak, Le Docteur Jivago. Keira obtient le rôle et la mini-série est filmée pendant le printemps 2002 en Slovaquie.
La même année, elle tourne quelques scènes dans Love Actually (2003) réalisé par Richard Curtis. Elle incarne Juliet, une jeune mariée dont le témoin de son mari est secrètement amoureux. Le film est depuis devenu un classique et il n'est pas rare de le voir diffusé à la télé pendant la période des fêtes de fin d'année.
C'est le film tourné après Love Actually mais sorti avant qui va révéler au monde cette jeune et jolie actrice à l'accent anglais. C'est un film que Keira a presque failli manquer. Les auditions pour ce film à gros budget du nom de Pirates des Caraïbes se déroulent à Londres, mais à cause des embouteillages, Keira arrive en retard et se voit obligée d'auditionner en fin de journée. Dans un sens, ce fut profitable puisqu'elle a eu le rôle ! Le tournage s'est déroulé à Los Angeles et dans les Caraïbes d’octobre 2002 à mars 2003 et est sorti en juillet de la même année. Pendant ce temps, un petit film britannique appelé Joue-la comme Beckham peine à se faire une place dans le box-office américain. Mais le public s'interroge sur l'identité de l'actrice qui interprète Elizabeth Swann dans Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl. Presque trop tard, les distributeurs de Joue-la comme Beckham se rendent compte que le nom qui est sur les lèvres de tout le monde appartient à l'une des deux actrices de leur film. Ils décident alors de ressortir le film dans 1000 salles à travers les États-Unis le propulsant de la 26ème à la 12ème place du box-office.
Pendant ce temps, Pirates des Caraïbes bat tout ses adversaires à la tête du box-office et reste dans le Top 3 pendant 21 semaines. C'est donc sans surprise que Keira se retrouve sur la liste des actrices que le producteur Jerry Bruckheimer envisage pour le rôle de Guenièvre dans le film Le Roi Arthur (2004). Le tournage eu lieu en Irlande et au Pays de Galles de juin à novembre 2003. En juillet, Keira devient le visage de la marque de luxe britannique, Asprey. Lors de la séance photos à New York, elle rencontre et tombe amoureuse du mannequin nord-irlandais, Jamie Dornan. Le Roi Arthur sort en juillet 2004. Keira devient la star montante à surveiller de près.