Keira Knightley pour ELLE US (Novembre 2018)
2018 / Oct / 10

Notre Keira est en couverture du numéro de novembre du magazine ELLE US !
Elle a été photographiée par David Bailey et a donné une interview.

Je vous propose de découvrir les 4 premiers clichés et la traduction de son entrevue.  :

✨ Keira Knightley ne veut pas être parfaite ✨

A partir de 2008, après être apparue dans la saga Pirates des Caraïbes, Keira Knightley est devenue très connue. A un moment, elle était même la deuxième actrice la mieux payé d’Hollywood. Ce n’est que jusqu’à récemment qu’elle a demandé à être payée comme ses collègues masculins. « Ça ne m’était même pas venue à l’esprit. C’était comme quelque chose que vous ne pouviez pas remettre en question. Mais à présent, je demande. Je peux vous assurer que pour mes deux derniers films, je n’ai pas été payée moins que mes collègues masculins. ».

Le mois prochain, elle sera à l’affiche de Casse-Noisette et les Quatre Royaumes dans le rôle de la Fée Dragée. Au printemps, elle sera aux côtés d’Alexander Skarsgård  dans The Aftermath, produit par Ridley Scott. Et après? « Mon prochain film sera, je l’espère, avec une réalisatrice. Nous avons besoin que nos histoires soient racontées à travers nos propres yeux. ».

Vous êtes devenue connue lorsque vous aviez tous justes 18 ans. Y a-t-il des aspects de cette expérience qui ont été difficile pour vous en tant que jeune femme ?

Oui. En particulier à cet âge, les femmes doivent faire face à deux poids, deux mesures. Les hommes sont faits pour faire la fête et se saoûler. Et les gens disent « Tu es trop cool ! » Mais si j’étais vue comme une fêtarde, ça aurait pu être la fin de ma carrière.  Nous vivons dans une société qui fait passer des messages très difficiles aux jeunes femmes. Vous devez être mince mais pas trop. Vous devez sortir et coucher avec quelqu’un, puis les gens vous disent « Tu es une trainée ! ». Vous êtes toujours trop de quelque chose. Ce qui est intéressant chez Colette, c’est qu’elle ne se conformait pas à toutes ces règles. Elle savait qu’elle avait le droit de vivre sa vie comme elle le souhaitait.

Elle semblait beaucoup aimer sa célébrité. Est-ce que c’est le fait d’explorer cet aspect qui vous a attiré pour le rôle ?

C’était une femme brillante, une créature qui scintillait et qui prenait un plaisir fou à être provocatrice. J’adore cet esprit de rébellion. Colette était une extravertie qui n’éprouvait aucun remord et c’est quelque chose que j’apprécie en tant qu’introvertie. Je fini toujours par me cacher dans un coin. Mais j’aime observer et interpréter des extraverties parce que je les trouve fascinantes.

Une chose que le film rend clair c’est que dans bien des domaines, beaucoup de choses ont changé pour les femmes mais en fait pas tant que ça.

Oui, c’est un peu déprimant. Mais rappelez-vous qu’au début des années 2000, tout le monde pensait que les femmes avaient réussi à être à égalité. Au moins, nous réalisons qu’il y a encore des choses qui doivent être faites. C’est bien mieux que de se trouver dans un déni étrange.

A votre avis, quelle est la différence entre un réalisateur et une réalisatrice ?

Evidemment, les hommes peuvent diriger les femmes brillamment mais je pense que la plupart du temps les femmes sont plus subtiles pour raconter une histoire.  Je pense aussi que leur travail est dévalorisé à cause de cette finesse. C’est ridicule ! Les réalisatrices sont aussi discriminées à cause de leur âge. Vous voulez des réalisatrices jeunes et sexy mais vous ne voulez pas celles d’âge mur. Nous avons besoin de toutes ces voix. Nous devons parler de la difficulté d’être une femme et de travailler tout en ayant des enfants. On perd beaucoup de femmes à cause de la façon dont l’industrie est organisée. Elles ne peuvent pas réaliser un film et avoir des enfants en même temps.

Vous aviez déjà mentionné le fait que vous souhaitiez que les plus jeunes se sentent libre de faire des erreurs. Est-ce qu’il a des erreurs que vous avez faites et qui vous semblent à présent sans importance ?

Je pense que ma plus grosse erreur a été d’essayer d’être parfaite. J’étais convaincue que c’était le seul moyen de rendre tout le monde heureux. Mais ça m’a fait plaisir de savoir que c’était impossible. La plupart du temps, essayer de comprendre comment remonter la pente est la chose la plus intéressante de votre vie.

🌹 Traduction Queen Knightley


Leave a comment